MC DIGGI














 Salut à vous internautes, depuis cette terre d’exil, cette terre lointaine et froide, mais qui est loin de la pression centraliste de la métropole. Bienheureux ses habitants, issus d’horizons variés, de régions diverses, de cultures riches. Bienheureux le vent qui souffle, car le MC Diggi s’exprime en toute liberté...

Tous les connectés (bretons, bourguignons, alsaciens, basques, chtimis, languedociens, provençaux et aux milles autres gens que je ne peux citer...) forment un ensemble, une famille pluri-culturelle, plus enrichissante que toutes les idées véhiculées par les médias « grand public » ou le pseudo folklore inventé par les profiteurs, diffuseurs d’idées fausses. Voici d’ailleurs un extrait d’un poème de Bernart de Ventadour, troubadour Limousin, maître par excellence du troba leu en Occitanie. Ce texte résume mieux qu’un autre discours ce que j'ai vécu en Antarctique. Il vous est fourni en Occitan (graphie d'époque) et traduit en français :





















« Tant ai mo cor ple de joya »

Tant ai mo cor ple de joya 
Fot me desnatura, 
Flor blancha vermelh’e groya, 
Me par la frejura, 
C’ab lo ven et ab lo ploya, 
Me creis l’aventura, 
Per que mos pretz mont’e poya, 
E mos chans melhura, 
Tant ai al cor d’amor, 
De joi e de doussor, 
Per que-l gels me sembla flor, 
E la neus verdura. 
J’ai le cœur si plein de joie, 
Que tout change de nature, 
Fleur blanche vermeille et jaune, 
Me paraît le froid, 
Avec le vent avec la pluie, 
Grandit mon bonheur, 
Ainsi mon prix monte et augmente, 
Mon chant devient meilleur, 
Tant j’ai au cœur 
Joie et douceur, 
Que le gel me semble fleur, 
La neige verdure. 

 © Copyright  
Tous droits réservés DIGGI Corporation
Retour à la page principale
Page principale